Les Albums coups de cœur 2017 de l’équipe L.I.R.E à Paris (5)

La baguette de nanette. Mo Willems, Kaléidoscope

Aujourd’hui, c’est fête pour Nanette. C’est qu’elle devient grandette, et puis elle n’est pas bête, elle est cap d’aller seule acheter une baguette.

Mais gourmande, la mouflette avale la baguette ! Bien sûr, elle le regrette, rentrer sans la baguette, mais ça ne va pas la tête ?

 

L’humour, chez Mo Willems, est toujours au rendez-vous. Ici outre le jeu d’allitération on se régale de l’expression des personnages et du petit théâtre de papier dans le quel ils évoluent.

 

Lignes de Suzy Lee, les grandes personnes

Dans ce magnifique album sans texte, une fillette évolue en patin à glace sur un lac gelé.
Toute en grâce et en finesse, elle dessine des courbes élégantes sur le sol. Mais après une pirouette, c’est la chute. L’illustratrice décide alors de changer l’histoire. Elle montre la feuille froissée, puis gomme pour modifier le destin de son personnage. Cette fois la fillette patine en bonne compagnie et les batailles de boule de neige sont de la partie.

Un album qui nous fait traverser la frontière entre le réel et l’imaginaire, qui montre que les histoires en image ne sont jamais que des illusions, sorties de l’imaginaire de l’auteur.

Retrouvez tous les coups de cœur de l’équipe ici.

Deux expositions à ne pas rater

Les bibliothèques de la Ville de Paris offrent régulièrement des expositions à leurs usagers, petits ou grands. En ce moment, deux d’entre elles ont retenu l’attention de l’équipe.
La première s’adresse aux enfants, à partir de 3 ans, à la Médiathèque Marguerite Duras, dans le 20eme arrondissement.

Le petit théâtre du blanc est une installation jeu, issue de l’album Imagine… C’est tout blanc, de Claire Dé (vous vous souvenez, nous avons déjà mis en valeur son album Arti Show, c’est une artiste dont nous apprécions beaucoup le travail).
Les enfants peuvent explorer avec tous leurs sens, divers matériaux blancs. Et bien sûr, y admirer les photographies de Claire Dé, exposées à leur hauteur.

Plus d’infos sur le site de Paris Bibliothèques

 

 

La seconde s’adresse à tous les passionnés de littérature jeunesse, adultes comme enfants. Elle se tient à la Médiathèque Françoise Sagan, jusqu’au 28 juillet et a pour titre « Le 68 des enfants, l’album jeunesse fait sa révolution ».

On peut y découvrir une littérature jeunesse à l’image de l’époque : bouillonnante, militante, excessive parfois, étonnante souvent, qui s’émancipe des cadres et des conventions.

Mention spéciale pour la cabane de lecture, parfaitement seventies, dans la quelle on peut lire les albums de l’époque.

Plus d’informations sur le site de la médiathèque.

Les Albums coups de cœur 2017 de l’équipe L.I.R.E à Paris (4)

Les petits amis de la nuit, Ilya Green, Didier jeunesse

Installé au creux de son oreiller, l’enfant assiste au défilé du soir. Des petites souris, un chat tout gris, canards et tortues traversent la page. C’est joyeux et coloré, le rituel du soir est montré ici comme une véritable fête, et le sommeil comme un plaisir.

Le texte est court, très adapté aux bébés. Le fond noir et du vernis sélectif sur les pages met en valeur les couleurs chatoyantes des personnages et attire le regard des jeunes lecteurs.

 

 

Imagier mouvementé, Véronique Joffre, Thierry Magnier

Dans cet imagier, ce ne sont pas des noms qui sont illustrés mais des verbes.

L’image ne peut donc pas être figée, il faut du mouvement, de l’action.

Ici, c’est un tigre qui se tapit, face à un ours qui se dresse. Ailleurs c’est la course rapide de l’autruche, qui entre en opposition avec la lente progression de l’escargot, qui rampe sur l’arrosoir.

Un imagier dynamique, qui bien souvent donne la bougeotte aux enfants, ravis d’expérimenter toutes ces positions.

Retrouvez tous les coups de cœur de l’équipe ici.

Les Albums coups de cœur 2017 de l’équipe L.I.R.E à Paris (3)

La graine de carotte Ruth Krauss, Crockett Johnson, MeMo

Un petit garçon, confiant, plante une graine de carotte. Tour à tour, sa mère, son père, et son grand frère le découragent : « ça ne poussera pas ». Mais rien n’entame la certitude du petit inlassablement, il arrose et veille sa graine.

Une belle leçon d’optimisme, avec un texte qui tient en quelques phrases et des images épurées.

Un petit bijou intemporel que MeMo a eu la bonne idée d’éditer en France pour la première fois alors que les petits américains le savourent depuis 1973.

 

Tu m’attraperas pas ! Timoty Knapman, Simona Ciraolo, pastel

Jackie, la souris, est vraiment la plus rapide du monde. Et elle ne rate pas une occasion de le répéter.

Elle a échappé, tour à tour, au renard, au loup, à l’ours. Alors Tom, le vieux chat, ce n’est même pas la peine qu’il espère, il n’a aucune chance de la croquer.

A moins que ? Si la très vantarde petite souris était plus prudente, elle se serait sans doute plus méfiée de Tom, qui est plus rusé qu’il en a l’air.

Sur la trame classique d’un conte en randonnée qui n’est pas sans évoquer « roule galette », les auteurs nous entrainent ici dans une course effrénée, au rythme haletant, se rapprochant des dessins animés de Tex Avery.

 

Retrouvez tous les coups de cœur de l’équipe ici.