Parlons album : Ma famille méli mêlée

Aurélia Gaud / Sarbacane 2021 – 15,90€

Quoi de plus naturel que de se rencontrer, de s’aimer et de se méli mêler ? C’est ainsi que se construisent les familles de génération en génération. Dans ce très bel album, le narrateur nous présente la sienne en partant de ses origines multiculturelles, pour une traversée intergénérationnelle où le métissage est à l’honneur.

Comment sera ma petite sœur se demande-il ? Les hypothèses sont multiples, tant les caractéristiques physiques sont variées : cheveux bruns, blonds ou roux, lisses, ondulés ou frisés. Peau claire, mate ou foncée, c’est ça une famille méli mêlée !

Aurélia Gaud, aborde la question des origines à travers le métissage, avec douceur et simplicité. Les corps des personnages représentés sont schématisés et similaires, comme pour souligner leur universalité : en forme de quilles arrondies pour les personnages féminins et rectangulaires pour les personnages masculins. Les visages quant à eux, affichent une grande diversité de types à travers lesquels leurs différences sont mises en valeur. Les vêtements sont également très colorés aux motifs variés.

En final, sur une double page, se déploie un grand arbre généalogique à l’image de notre société actuelle où les alliances des uns et des autres offre un large éventail de familles.

Cet album me touche particulièrement car il véhicule de manière très simple des valeurs universelles telles que la tolérance et la différence.

Yaël Sané-Cohen – Lectrice/Formatrice

Parlons album: Occupé

Occupé – Matthieu Maudet – L’école des loisirs – 2020
Un album cartonné carré, qui une fois ouvert, nous fait pénétrer dans la grandeur de la forêt. 
Le petit chaperon rouge, les deux petits cochons et petit oiseau se promènent dans les bois pendant qu’une envie pressante les prend comme ça.
Heureusement pour eux, l’arbre-toilette est là!!!

Matthieu Maudet, école des loisirs occupé

Oooh quelqu’un y est déjà!
Oufff, il met sa culotte !
Pfffouuu, il met son pantalon !
AAAaahhhHHH !!! Il SSssOOoort !!

Matthieu Maudet, école des loisirs occupé


Une version revisitée de « Promenons-nous dans les bois » au détour de laquelle se croisent des personnages plus ou moins connus, dans une situation un peu pressante.
Matthieu Maudet, fils d’assistante maternelle, a toujours côtoyé des tout-petits. Grand adepte de BD, il use de la bulle, joue de la typo et bidouille la PAO (la Publication Assisté par Ordinateur).
Pour créer, il dit faire avec cette dernière :  “un peu comme une sorte de pâte à
modeler qu’on peut utiliser avec des ciseaux, un mélange de plein de techniques”.

Il donne à ce récit de « petits pipis », une petite mélodie, un petit air de conte.
A l’image de la maison en paille en bois et en brique qu’habite cet artiste,
Matthieu Maudet, lui qui petit disait : « quand je serais grand, je serais dessineur”
Tout ce qu’on peut dire à L.I.R.E, c’est :
“Matthieu, t’es devenu un GgRrAaNnDd Ddé- SssSiii-NneurR!”

Stéphane Boulanger, lecteur formateur

Bric à Brac

Bric à Brac – Maria Jalibert /Didier jeunesse – 2013

Quel plaisir de remettre en lumière ce magnifique imagier Bric-à-brac de Maria Jalibert. Cet album m’accompagne souvent lors de lectures de rue où je rencontre les tout-petits, les adultes qui les accompagnent et aussi des enfants plus grands qui viennent seuls à ces rencontres autour du livre. Je suis toujours admirative de voir comment cet album fédère, émerveille les lecteurs en herbe et les adultes. Sa valeur artistique, ses niveaux de lecture, offrent à chacun la possibilité d’y prendre ce qu’il veut. Les enfants choisissent au gré des pages leurs jouets préférés, se questionnent sur le lien entre les concepts mis en avant et les photographies, les invitant subtilement à la lecture d’images. Les adultes d’abord touchés par la qualité graphique de l’imagier, cherchent aussi dans les illustrations, comme dans la page « boutons pairs, moutons impairs », où ils comptent, regardent et commentent les objets.

Toute la poésie de Maria Jalibert est là, elle met en scène des petits jouets photographiés pour illustrer des concepts simples comme « orange » ou « rose », qu’elle croise avec des notions plus complexes pour donner « orange/rangé », « rose/désordre », « jaune soleil », « vert endroit envers », etc.  Cet imagier va plus loin que les notions basiques, l’auteur nous amuse avec des jeux de mots, des jeux de lecture d’image comme « diagonale à cheval » qui représente une magnifique ligne de figurine de chevaux en diagonale sur une double page. Jusqu’à la « faim » Maria Jalibert nous surprend !

Céline Mizier – Lectrice / Formatrice

Parlons albums : Où va le chat ?

Où va le chat ? Léa Decan – l’Agrume 2020

Monsieur Chat, c’est le chat de Lisa.
Le chat qu’elle tient dans ses bras, en lisant, Lisa.
Et quand il s’en va, Monsieur Chat, Lisa se dit :
“Mais où va ce chat ?”
Nous, grâce à Léa, on le suit, ici et là, chez ses amis, Monsieur Chat, le chat de Lisa.
On connaît même Capucine, sa copine, la chatte d’Amélie, sa voisine, qu’il va voir le samedi soir.
Ainsi va de haut en bas, Monsieur Chat, le chat de Lisa !

Bon ! D’abord, au 4ème étage, lundi matin, chez Sébastien, un écrivain.
Ensuite, chez Mina, sa voisine d’en bas,
et Maud, une grande artiste, qui le peint à chaque fois !
Et puis Mamie Yvonne, chez qui le mercredi, quand midi sonne, à l’heure du repas,
de bons petits plats mitonnent !

On s’invite, comme ça, en trois temps, dans chacun de ces appartements.
D’abord, le texte pose le contexte, sa couleur en accord comme prétexte.
Les visites se rythment entre intérieurs, terrasse et rimes
Mais avant cela, sur la belle page, la peinture acrylique s’affiche en pleine page.

On entre comme ça, comme chez soi !
Chez les amis de Monsieur Chat, à côté, en haut, comme en bas,
Le chat de Lisa, d’ailleurs, d’ici et de là,
Et on s’installe, en double page, avec de moult détails dans l’image.
Tous super sympas, les amis de Monsieur Chat.
On savoure l’instant, qu’est-ce qu’on se sent…  Bien…Vraiment ! 

Ça donne envie d’en faire partie, la fête des voisins, ici, c’est sûr, c’est bien !
Musique, peintures, saveurs, tournures, pour Monsieur Chat, le chat de Lisa,
la fête des voisins, on le voit, c’est chaque jour et à tous les étages !
Chaque rencontre est parsemée d’art. Même pas besoin de traverser le trottoir !
Au-dessus, en dessous et même à côté, son voisinage, tel un village est composé.

Et comme dit le dic(ha)ton: “Il faut tout un village pour élever un chat(on)”

Un premier album de Léa Decan, avec la très belle et très touchante histoire de Monsieur Chat Tout ce qu’on peut dire à L.I.R.E, c’est : « Léa, LE PROCHAIN, C’EST POUR QUAND ? »

Parlons albums : Sur le sol

Sur le sol – Philip Giordano, Giovanna Zoboli – seuil jeunesse 2020

sur le sol Philip Giordano, Giovanna Zoboli, seuil jeunesse

L’escargot, la graine, la souris, nous montrent les chemins.
Sur ou sous le sol, si on les suit, on traverse tous les éléments : minéraux, végétaux, eau, animaux, petits comme gros.

Dans cet imagier, agréablement cartonné à l’italienne, on y a trouvé :

Un style authentique, épuré voir rustique,
une impression de gravure,
une façon de tampon,
un on ne sait quoi du Père Castor,
le sentiment de traverser les saisons,
en croisant sur sa route de petits trésors.
Le jour, la vie jaillit comme cette source.
La nuit, la vache convoque la lune, les rêves, les étoiles
et la graine germe de la terre à l’air.

sur le sol Philip Giordano, Giovanna Zoboli, seuil jeunesse

Tout ce qu’on peut dire à L.I.R.E, c’est : “On aime quand germent les graines.”

Stéphane Boulanger, lecteur formateur