Journée du livre et de l’accès à la lecture avec l’ANPEA à Institut National des Jeunes Aveugles

Le 18 septembre prochain, l’ANPEA (l’Association Nationale des Parents des Enfants Aveugles) organise « Des mots en famille, trouvaille et retrouvailles », une journée festive autour du livre et de l’accès à la lecture à l’INJA (Institut National des Jeunes Aveugles).

L’équipe salariée et bénévole de L.I.R.E proposera des lectures individualisées pour les bébés et les plus grands, avec une sélection d’albums bons à lire, à écouter, mais aussi à toucher, sentir, goûter et surtout partager…

L’équipe de L.I.R.E se réjouit de cette invitation, qui permet de renforcer ses actions de médiation culturelle et de lutte contre les exclusions.

Plus d’info sur l’ANPEA : https://anpea.asso.fr/

Parlons albums : Et si ?

Et si ? Chris Haughton, Thierry Magnier

Les trois petits singes aux couleurs improbables et à la bouille expressive ont été (fermement) prévenus : il ne faut pas s’aventurer près des manguiers, les tigres rôdent.

L’interdit, annoncé par un adulte (père ? Mère ? L’histoire ne le précise pas) est parfaitement intégré par les petiots. Ils savent qu’il ne faut PAS y aller. Ils le répètent d’ailleurs à l’envie.
Mais les mangues, c’est tellement bon… Le regard tourné vers le lecteur, ils s’interrogent : et s’ils s’approchaient, juste un peu, ça, ils auraient le droit, n’est-ce pas?

Leurs grands yeux nous feraient presque oublier la mauvaise foi de leur propos !

Guidés par leur gourmandise, les coquins enchaînent les petites transgressions et s’approchent à petits pas des fruits interdits.

Mais les enfants, il faut toujours que ça exagère.

Iraient-ils un peu trop loin ?

Les trois héros en seront quittes pour une belle frayeur. Leur servira-t-elle de leçon ? Rien n’est moins sûr…

Le texte entièrement dialogué convient parfaitement à cette histoire très dynamique où l’humour prend le pas sur la morale, pour le plus grand plaisir des enfants.

Chloé Seguret, lectrice formatrice

« Lire et chanter avec mon bébé », à Paris plage

Samedi 24 juillet, Céline Touchard lectrice de L.I.R.E accueillera les parents de jeunes enfants qui souhaitent en savoir plus
sur la lecture avec leur tout-petit.

Pourquoi lire avec son bébé ?
Comment s’y prendre concrètement ?
Avec quels livres ?

Beaux imagiers, livres chantés, premiers récits…
Elle proposera un tour d’horizon des livres à partager en famille,
dès les premiers jours de la vie.

Lieu et horaires 
Samedi 24 juillet 2021 à partir de 10h30.
Stand des bibliothèques de la Ville de Paris
Bassin de la Villette, 75019 paris.(plan ici)

A comme Afrique

A comme Afrique Kouam TAWA Illustré par  William WILSON – Gallimard Jeunesse

A comme Afrique, est un abécédaire dans lequel les lettres sont tissées de Wax. Ce tissu hollandais, tant prisé sur le continent africain, symbole de la rencontre entre Afrique et Europe.

Dans ce livre à la couverture douce comme un tissu et colorée comme un marché dakarois, Kouam Tawa et William Wilson, deux artistes d’origine camerounaise & française pour le premier, et togolaise & béninoise pour le second, passent en revue de manière poétique et avec une calligraphie haute en couleurs, les 26 lettres de l’alphabet, parées de Wax.

Du « A » des « Ancêtres » qui, si on tend l’oreille, nous murmurent leur présence à travers les arbres, les pierres et les rivière ; au « Z » de « Zèbre », cet animal qui parle à la nuit comme au jour, on voyage sur tout le continent de celle qu’on appelle « la Terre Mère ».

Allons à la rencontre de quelques unes de ces lettres si richement parées :

Le « D » des « Dattes » d’Algérie et d’Egypte côtoie le « U » de « Uhuru » (la liberté) du Kenya ou de Tanzanie.
Le « G » des « Griots », maîtres de la parole, véritables bibliothèques ambulantes, nous font remonter dans l’histoire et croiser la route de Soundjata Keita, fondateur de l’empire du Mandé, ou d’Aboubakary II, (qui selon l’histoire découvrit l’Amérique, avant Christophe Colomb).

Ces récits, qui ont si souvent tendance à se perdre lors des migrations, par leurs évocations donnent ici envie de les découvrir ou de s’y replonger.

Le « H » de « Hakuna Matata », nous dit qu’il n’y a pas de problèmes malgré les problèmes”

Et le « R » de « Rire » évoque le « P » de « Proverbe », tel celui qu’Amadou Hampaté Ba avait plaisir à partager : « Riez, faites rire car toujours trop sérieux n’est pas trop sérieux« 

Un délice d’esthétique, d’histoires et de mots, à savourer sans modération, seul, en famille, entre amis, grands comme petits.

Tout ce qu’on en dit à L.I.R.E, c’est : Merci Kouam et William !

Sûr que cette œuvre fera parler en salle d’attente de PMI autant qu’en bibliothèque de rue.

A quand d’autres abécédaires ailleurs sur la planète ?
Et un tome 2 sur l’Afrique en Bogolan, Lépi et Faso dan fani ?

Stéphane Boulanger, lecteur formateur