20 ans qu’ils dévorent nos livres !

20 ans qu'ils dévorent nos livres

En salle d’attente de PMI parisienne, la maman d’Aris, vient de poser son enfant de 9 mois sur le tapis des bébés. Très rapidement, elle éloigne tous les livres disposés près de son enfant. Elle forme une pile et dit alors « tu es trop petit, tu les manges ». Je vais laisser plusieurs minutes Aris avec sa maman puis je m’approche  et ce dernier me regarde fixement. Je me présente et demande à la maman si je peux lui chanter « Ainsi font, font, font » avec l’album de Martine Bourre (Didier jeunesse). La maman accepte et Aris, tout d’abord absorbé par les mouvements de ma bouche, va commencer à fixer les images, s’intéresser aux mouvements des pages qui tournent. Je place le livre suffisamment près de lui si bien que dans un mouvement, il attrape la couverture et commence à rapprocher le livre de sa bouche. Je le laisse quelques secondes « goûter » le livre. Je regarde la mère en souriant puis je reprends la chanson après cette courte pause. Aris me regarde, j’éloigne le livre de sa bouche et nous continuons (…) 

Les réactions des adultes face à un bébé qui porte le livre à sa bouche peuvent être très différentes.  Ici la maman l’anticipe en éloignant les livres, concluant que son enfant est « trop petit ».

De la même façon qu’un bébé va prendre du temps pour apprendre à parler, s’approprier le langage, il lui faudra du temps pour s’approprier le livre, pour comprendre ses caractéristiques physiques et savoir l’utiliser.

Un temps d’exploration est nécessaire et dans cette étape, la mise à la bouche va permettre au bébé de récolter un grand nombre d’informations sur l’objet lui-même.

Si l’on souhaite qu’il dépasse le stade de la mise à la bouche, il ne suffit pas de lui laisser le livre à disposition (ni de le lui retirer). Pour découvrir la richesse des albums, le bébé a besoin d’un adulte qui en prêtant sa voix, lui dévoilera le contenu de cet objet culturel, attirera sa curiosité, touchera sa sensibilité, suscitera des émotions, de l’émerveillement.

Les parents, les professionnels de la petite enfance qui entourent l’enfant vont donner du sens à cet objet en lisant simplement le texte écrit à voix haute, en accompagnant les premières manipulations maladroites de l’enfant, en prenant le temps de l’interaction avec le bébé, en s’interrompant dans la lecture pour l’écouter s’exprimer par ses babillages… Cette relation que va construire petit à petit le bébé avec les livres va se nourrir de cette médiation. Porté par la voix de l’adulte, sa musicalité, mais aussi son regard et ses gestes, le bébé va progressivement passer de l’exploration de l’objet par la bouche à la découverte du livre dans son ensemble.

Ici pas de recette magique mais un ingrédient essentiel : du temps, celui qui permet à l’adulte de s’ajuster aux rythmes des bébés et aux bébés d’entrer dans l’univers passionnant  de la littérature jeunesse…

Logo vert

Frédéric BOYER, Lecteur-Formateur & Coordinateur à L.I.R.E à Paris

A livres ouverts !

Dans le cadre du plan d’accès à la lecture pour tou.te.s, Céline Touchard et Yaël Sane Cohen, lectrices-formatrices à L.I.R.E à Paris animeront les lectures d’albums avec les bibliothécaires de la bibliothèque Crimée.

Rendez-vous le jeudi 28 mars de 16h30 à 18h

Au Square de la Marseillaise puis dans l’école Cheminets dans le 19e (Tramway Porte de Pantin)

Forum des parentalités du 19e arrondissement

L.I.R.E à Paris sera présent à la première édition du Forum des parentalités.

Le 16 mars 2019 de 10h à 18h.

La rencontre « Lire avec mon bébé, il n’y a pas d’âge pour commencer » sera animée par Frédéric BOYER, lecteur-formateur à L.I.R.E à Paris, à la salle d’audience de la mairie du 19e, de 16h à 17h.

BANNIERE TWITTER FORUM PARENTALITES_Plan de travail 1

Programme complet ICI