Lectures dans la rue (aux enfants), samedi 16 novembre 2019

Samedi prochain après-midi, le boulevard Mac Donald sera aux enfants !

Comme à chaque édition, L.I.R.E est de la partie et propose une bibliothèque de rue pour tous les âges et tous les goûts.

Rejoignez nos lectrices Céline Touchard et Annick Vachaud pour un moment de lectures partagé devant le centre social Rosa Parks.

trés trés fort

Le livre du livre du livre

Nous avons l’habitude d’expliquer, dans nos formations sur l’album, que l’histoire ne nait ni de l’image ni du texte mais de la rencontre entre les deux.
Nous en avons un parfait exemple avec l’ouvrage Le livre du livre du livre, écrit par Julien Baer, illustré par Simon Bailly et édité par Helium.

C’est au premier regard un album classique, cartonné, au format à la française. L’image de couverture peut déjà susciter l’étonnement : étrange cette juxtaposition entre un sapin, qui évoque plutôt l’hiver et un parasol. Fait-il beau d’ailleurs? La planète qui semble éclairer la scène (en lieu et place du soleil mais reconnaissable à son anneau) permet de le penser.
Mais alors, pourquoi le personnage porte-t-il des moufles?

Ouvrons le pour en savoir plus.

L’histoire est simple : Thomas, 6 ans, est en vacances avec ses parents. Il s’éclipse alors que ses parents se sont endormis, se promène puis s’égare. Le texte est rythmé et rimé.
Il offre donc déjà un point de réassurance pour les enfants : ils attendent la rime, ce qui leur permet d’anticiper sur le récit. Le ton général est léger et peu inquiétant.

L’image apporte quelques précisions de contexte : les protagonistes arrivent en voiture au bord de la mer. C’est l’été, les gens se baignent. Pour la plupart des lecteurs, cet univers est connu, donc sécurisant. Quant Thomas réalise qu’il est perdu, l’inquiétude est de courte durée. Très vite, il trouve un livre, l’ouvre, et nous plongeons avec lui dans un nouveau récit.

C’est l’histoire de Thomas, 6 ans, en vacances avec ses parents, qui s’éclipse alors que ses parents se sont endormis…

Les enfants repèrent très vite la répétition. Eux qui sont déjà des experts en lecture de l’image vont pouvoir ici s’y consacrer, puisque le texte est déjà connu. Ils se rendent alors compte que cette histoire n’est pas la même que la précédente, puisqu’il fait froid, que les parents sont endormis dans un chalet et non à l’extérieur. Ils ont un grand plaisir à savoir en avance ce qui va arriver au personnage. Puis de nouveau, Thomas s’égare et trouve un livre par terre.

Il l’ouvre et y découvre l’histoire de Thomas, 6 ans, en vacances…

Mais cette fois, on sort du livre purement miroir qui permet au lecteur de revivre une situation déjà éprouvée. Nous sommes maintenant dans l’espace, les personnages portent des combinaisons et côtoient des robots. Un monde inconnu des enfants, mais dont ils ont sans doute déjà des représentations à travers d’autres ouvrages. Et surtout, ils retrouvent une fois de plus exactement les même mots que dans les deux premières histoires.

Par sa forme de récit enchâssé, à la façon des poupées gigognes, cet album permet aux enfants de vivre, à trois reprises, l’expérience de la perte des parents, sans que cela ne génère d’inquiétude chez eux.

Le dénouement, évidemment heureux, est également répété trois fois, pour le plus grand plaisir des jeunes lecteurs. Quand on le lit à haute voix, le texte est très agréable et sa répétition permet de faire varier les intonations. Et le plus souvent, bien que l’histoire se soit déjà répétée, les enfants nous demandent de la relire à peine l’album terminé.

 

 

Lectures à l’Espace Ludo

Yaël Sane Cohen, lectrice formatrice de l’association sera présente samedi 9 novembre de 9H30 à 12H dans l’Espace Ludo, Halle Secrétan, 21 rue Bouret 75019, pour partager avec les parents et leurs enfants des lectures d’albums. Bébés et plus grands sont les bienvenus.
Pour plus d’info :
13307295_776569719144801_8048807744333939403_n

Festival du film social

FESTIVAL DU FILM SOCIAL – 15, 16 & 17 OCTOBRE 2019 –

Un festival sur 3 jours, porté par La 25e Image. 31 films sélectionnés, 2 films surprises, 8 programmes/journée, sur les publics concernés par l’intervention sociale et les pratiques professionnelles. Social, handicap, protection de l’enfance…
A cette occasion, sera projeté le documentaire Pages en partages, de Tom Feierabend :
Un film proposé par le ministère de la culture et réalisé dans le cadre de la mission de Sophie Marinopoulos psychologue, psychanalyste, spécialiste de l’enfance et de la famille  “Une stratégie nationale pour une Santé Culturelle – Promouvoir et pérenniser l’éveil culturel et artistique de l’enfant de la naissance à 3 ans dans le lien à son parent“.
47972
Toutes les informations : ICI

Retour sur notre Apéri-L.I.R.E…

Notre tout premier Apéri-L.I.R.E a été un succès grâce à vous et nous tenons à vous en remercier.

Nous avons eu le plaisir d’échanger autour d’un verre avec des partenaires, des sympathisants, quelques familles du quartier et même des enfants qui en ont profité pour écouter des histoires sur le tapis.

De ces échanges informels vont peut-être naître de nouveaux partenariats ; des idées ont émergé et surtout nous avons pu faire plus ample connaissance.

Cerise sur le gâteau, il faisait beau et nous avons pu profiter du joli jardin du ver têtu sous le soleil de fin d’après-midi.

Pour ceux qui n’ont pas pu venir cette fois, ou pour ceux qui sont venus et qui en redemandent, nous ferons un prochain Apéri-L.I.R.E cet hiver, nous cherchons un endroit convivial et… chaleureux pour vous recevoir.

Vous aurez bien sûr l’information en nous suivant sur ce site ou sur facebook.