Parlons album: Oh, Regarde

Oh! Regarde, Silvia Borando, Valérie Rouzeau, Didier jeunesse,Oh! Regarde, Silvia Borando, Valérie Rouzeau, Didier jeunesse, 2020
Cet album carré s’ouvre comme une fenêtre sur l’émerveillement de ces deux enfants devant le spectacle mis en scène à la tombée des flocons..
Notre point de vue alterne ainsi, tout au long de cette histoire, entre d’un côté, les expressions du visage de cette petite fille aux couettes rouges et celles de ce petit garçon au bonnet bleu et de l’autre les spectacles que joue la nature à l’extérieur
de la maison. On peut lire ainsi successivement le ravissement,la surprise et l’inquiétude,mais aussi le courage et l’étonnement s’exprimer à travers leurs traits.Oh! Regarde, Silvia Borando, Valérie Rouzeau, Didier jeunesse,
Des animaux ont osé affronter le froid,
Un oiseau, trois lapins, un ours , un chat font leur apparition dans notre champ de
vision.
Les enfants nous les montrent, les suivent des yeux et nous avec eux.
La tension monte, rythmée par les alternances de points de vue.
Ceux-ci, embrassent tantôt le bleuté de cette soirée mouvementée,
tantôt ces têtes rondes et posées sur fond jaune dans la chaleur du foyer.
Dehors, ce soir, un drame se trame!!!! Tintintin…
Mais même si l’un des protagonistes en ressort un peu froissé,
tous finissent bien au chaud par se retrouver.
Enfin, ils peuvent, ensemble, savourer le spectacle de cette nuit enneigée.
Les regards dans cette histoire, à l’image de ceux des professionnelles de la culture, de
l’accueil et de l’accompagnement des jeunes enfants, se croisent et s’enrichissent pour
apporter la solution la mieux adaptée à la situation.
Et on peut y voir, ici et là des clins d’œils à d’autres artistes illustrateurs, illustratrices…
De votre côté, quelques idées?
Tout ce qu’on peut dire à L.I.R.E, c’est: “Nous, on en voit!”.

Stéphane Boulanger, lecteur formateur

Parlons albums : Bonne nuit le monde

« C’est l’heure d’aller dire bonne nuit à tout le monde. » La fillette prend au mot les paroles de sa mère et s’en va pour un grand voyage à travers : la maison, la ville, la mer, la jungle, les étoiles, etc. Elle entraîne sur son chemin d’autres enfants qui vont souhaiter avec elle, une bonne nuit au monde. Le rituel du soir revisité par Sachie Hattori séduit les jeunes lecteurs avec ce voyage qui les invite à laisser en douceur le monde réel pour rejoindre celui du rêve. 

L’illustration est un brin rétro et les couleurs contrastent sur le noir de la nuit, la structure du récit, avec la répétition du mot « bonne nuit » et la mise en page habile invitent à la rêverie. Le format à l’italienne et l’illustration sur double page renforcent cette idée de grandeur du monde, réel et rêvé.

Bonne nuit, le monde | Didier Jeunesse

Céline Mizier, lectrice formatrice.