A comme Afrique

A comme Afrique Kouam TAWA Illustré par  William WILSON – Gallimard Jeunesse

A comme Afrique, est un abécédaire dans lequel les lettres sont tissées de Wax. Ce tissu hollandais, tant prisé sur le continent africain, symbole de la rencontre entre Afrique et Europe.

Dans ce livre à la couverture douce comme un tissu et colorée comme un marché dakarois, Kouam Tawa et William Wilson, deux artistes d’origine camerounaise & française pour le premier, et togolaise & béninoise pour le second, passent en revue de manière poétique et avec une calligraphie haute en couleurs, les 26 lettres de l’alphabet, parées de Wax.

Du « A » des « Ancêtres » qui, si on tend l’oreille, nous murmurent leur présence à travers les arbres, les pierres et les rivière ; au « Z » de « Zèbre », cet animal qui parle à la nuit comme au jour, on voyage sur tout le continent de celle qu’on appelle « la Terre Mère ».

Allons à la rencontre de quelques unes de ces lettres si richement parées :

Le « D » des « Dattes » d’Algérie et d’Egypte côtoie le « U » de « Uhuru » (la liberté) du Kenya ou de Tanzanie.
Le « G » des « Griots », maîtres de la parole, véritables bibliothèques ambulantes, nous font remonter dans l’histoire et croiser la route de Soundjata Keita, fondateur de l’empire du Mandé, ou d’Aboubakary II, (qui selon l’histoire découvrit l’Amérique, avant Christophe Colomb).

Ces récits, qui ont si souvent tendance à se perdre lors des migrations, par leurs évocations donnent ici envie de les découvrir ou de s’y replonger.

Le « H » de « Hakuna Matata », nous dit qu’il n’y a pas de problèmes malgré les problèmes”

Et le « R » de « Rire » évoque le « P » de « Proverbe », tel celui qu’Amadou Hampaté Ba avait plaisir à partager : « Riez, faites rire car toujours trop sérieux n’est pas trop sérieux« 

Un délice d’esthétique, d’histoires et de mots, à savourer sans modération, seul, en famille, entre amis, grands comme petits.

Tout ce qu’on en dit à L.I.R.E, c’est : Merci Kouam et William !

Sûr que cette œuvre fera parler en salle d’attente de PMI autant qu’en bibliothèque de rue.

A quand d’autres abécédaires ailleurs sur la planète ?
Et un tome 2 sur l’Afrique en Bogolan, Lépi et Faso dan fani ?

Stéphane Boulanger, lecteur formateur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s