La grande richesse d’Ernest et Célestine

Article rédigé par Céline Touchard (lectrice, formatrice à L.I.R.E à Paris) et publié sur le FURET petite enfance & diversité (N° 91-décembre 2018)

La littérature dite « de jeunesse » regorge d’ouvrages où la question de la pauvreté est abordée, de manière frontale ou bien plus détournée. Dans cette grande diversité de traitements et de thématiques, les albums, qui sont souvent perçus par les adultes comme des livres « légers », peuvent sembler épargnés des grandes questions de sociétés. C’est, bien évidemment, faux. De nombreux auteurs-illustrateurs ont, dans les albums, autant que dans les romans, écrit (et dessiné) sur les inégalités, faisant souvent de leurs héros les plus miséreux, des personnages iconiques, résilients et combatifs….

Pour consulter l’article dans son intégralité : article furet

Ernest-et-Celestine-et-nous

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s