Notre nouvelle bibliographie

Les lecteurs de L.I.R.E à Paris ont sélectionné pour vous de nouveaux ouvrages coup de cœur !

Vous pourrez retrouver l’intégralité de ce document sur notre page bibliographie

Tout petit deviendra grand :

Premier matin, Fleur Oury, Les Fourmis rouges :

1er-matin
Petit ours semble inquiet. Roulé dans les fougères, il refuse de se lever. Aux questions de Grand(e) Ours(e) il répond seulement “je ne veux pas aller à la rentrée des classes”. Alors, avec douceur, patience et bienveillance, Grand(e) Ours(e) va accompagner Petit Ours sur le chemin de l’école, en prenant tout le temps nécessaire pour qu’il soit enfin prêt. Petit à petit, cerfs, lapins, souris et renards se joignent à eux, et c’est sereinement que tous se dirigent vers la maîtresse qui leur ouvre les bras.
Fleur Oury signe ici un premier album magistral, les illustrations au feutre et le texte épuré donnent à l’ensemble une grande douceur.


Abris
, Emmanuelle Houdart, Les Fourmis rouges :

abris
Abris est un mot court, simple, plutôt facile à définir : « qui met à couvert » selon le dictionnaire. Chez Emmanuelle Houdart, c’est le moyen de mettre en scène une galerie de personnages de tous âges, qui, chacun à sa manière va se forger ou devenir un abris : des mains de la maman à la chambre d’ado, des figures religieuses aux personnages  populaires en passant par la bande d’amis et au bon bain chaud, il en existe tellement des abris !
Aussi beau que percutant, Abris est un livre-refuge qui donne une irrésistible envie de s’ouvrir aux autres. Et le meilleur, c’est qu’il peut être dévoré à tout âge, les bébés nous l’ont une fois de plus prouvé !

 

Mon poussin, Akiko Hayashi , L’école des loisirs :

poussin
Dans ce petit album cartonné, on suit l’aventure d’un poussin qui malgré la nuit tombée, part à l’aventure. Une voix, peut être, sa maman l’interroge “où vas tu ? que vas-tu faire ?”, mais le poussin aventurier continue son chemin alors que le ciel se parsème d’étoiles. Il s’endort paisiblement sous une feuille, sa maman le rejoint et installe à ses cotés jusqu’au matin.
Les couleurs de cet album suivent le récit avec délicatesse ; le poussin et son duvet jaune vif qui semble si moelleux, les tons doux de la nuit qui tombe. Tout invite à savourer cette nuit douce et apaisante.

 

En rythme :

Pomme pomme pomme,  Corinne Dreyfus, éditions Thierry Magnier :

pomme
Il était une pomme… Dans ce très bel album, on suit les mésaventures d’une pomme tombée de l’arbre… POUM… qui croquée… croc, croc, croc, laissera une graine qui donnera naissance à un nouvel arbre… On recommence ?
Le graphisme, épuré et contrasté – quelques notes de rouge, de vert et de blanc seulement -,  s’harmonise parfaitement avec la simplicité du propos. Chaque page révèle le vernis brillant de la pomme rouge.
Les tout-petits y voient leur reflet, s’amusent à gratter, à caresser les pages ou encore à essayer d’attraper la pomme.
Une première histoire en randonnée qui joue avec les mots, les sons et les rythmes. A lire aux bébés comme aux plus grands.

Prix Sorcières 2016 dans la catégorie « albums tout-petits ».

 

Découvertes :

J’aime, Emmanuelle Bastien, L’Agrume :

jaime
Il s’agit ici d’évoquer une série d’éléments que le narrateur aime particulièrement, mais plutôt que de les dessiner, l’auteur de l’album va se contenter de les évoquer, en utilisant uniquement des trous dans la page et une couleur pour le fond. A l’imaginaire de chacun, de s’emparer de ce procédé et de voir à travers les orifices les croûtons dans la soupe, l’eau qui pique ou les bulles de savon.
Un album cartonné au format carré. Le choix des couleurs, la taille des trous dans la page savamment disposés éveillent alors nos sens. Les plus petits tendent les bras pour attraper les pages et les caresser  à mesure que s’égraine l’inventaire.

 

Heure bleue, Isabelle Simler, éditions Courtes et longues :

bleue
Ce n’est plus tout à fait le jour, ce n’est pas encore vraiment la nuit, c’est l’heure bleue, celle où se croisent les animaux diurnes qui vont se coucher et les nocturnes qui se réveillent. Sur terre, dans le ciel ou dans l’eau des animaux bleus parcourent le monde : mésanges bleues, chat bleu russe, pieuvre aux anneaux bleus. Méconnus, improbables, on les découvre avec émerveillement.
Les images envoûtantes qui explorent toute la palette des bleus, se déploient sur le format généreux de l’album. Le texte, minimaliste et poétique, presque comme une berceuse, est propice à la rêverie des jeunes lecteurs.

 

La chasse aux images :

Imagine… c’est tout blanc, Claire Dé, Les Grandes personnes :

imagine
Dans cet album sans texte, les photos se répondent et questionnent l’imaginaire de chaque lecteur. Guidé par le blanc, couleur qui se décline au fil des pages, on part à l’aventure, les sens en éveil ! Les contrastes de couleurs et la qualité des photos permettent d’inventer à l’infini, tissant des liens entre ces images gourmandes, drôles et poétiques. Cette farandole de blanc se conjugue sur chaque page avec des textures et des matières différentes, accompagné de la main d’un enfant jouant au magicien, dévoilant parfois ses gants, ses yeux ou ses doigts enfarinés.
Ce livre de photos permet aux lecteurs petits et grands, un voyage ludique et poétique !

 

Je refuse, je m’affirme ?

Dis pourquoi tu boudes, J.R Catremin / Arnaud Roi, éditions du Seuil :

dis
Quand on ouvre ce grand album pop-up, une minuscule surprise nous attend tout en bas, au centre de la double page et en trois dimensions : C’est une toute petite souris grise qui semble bouder.
Un chat apparaît au-dessus d’elle. Il voudrait bien la croquer mais l’attitude boudeuse de la souris attise sa curiosité.
Puis un chien survient au-dessus du chat et lui aussi se questionne sur le fait que le chat ne mange pas sa proie. Et pourquoi la souris boude ?
Au fil des prédateurs qui se succèdent, le suspense est rompu à la dernière page où une énorme surprise nous enchantera.
Un album magnifique par ces illustrations colorées, une qualité de découpe du papier ainsi qu’une trois dimensions juste et cohérente avec le récit. Le texte habilement placé autour des illustrations renforce la puissance de cette petite histoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s