Extrait n°3

« Lire en chantant des albums de comptines » – Editions Erès

Lire en chantant : histoire d’une pratique
« Nous sommes convaincues que les lectures chantées participent activement à la construction des « cultures enfantines » (Arleo et Delalande, 2011) et, ce faisant à la socialisation des enfants. Chanter des albums, lire des comptines avec des bébés ou des enfants, c’est aussi valoriser leurs compétences d’enfants. Très vite grâce aux chansons et aux livres de chansons ils sont invités à mettre à l’épreuve leur pouvoir d’agir, en bougeant, chantant, se déplaçant, bref, en participant, et à se sentir considérés comme des acteurs dans leur environnement social et, pour les lecteurs et lectrices, comme des partenaires de lecture précieux. L’ « affordance » de ces objets culturels de l’enfance suscite un « engagement » chez les grands et petits qui les amène à développer leur « répertoire de pratiques » (Rogoff et coll., 2007) et une « communauté de pratique » (Berry 2008), relevant tout à la fois d’un encrage et d’une ouverture des patrimoines. »

Céline Touchard, Lectrice formatrice à L.I.R.E à Paris, Hélène Barreau, lectrice à L.I.R.E à Paris, Chloé Séguret, Lectrice formatrice à L.I.R.E à Paris, enseignante en littérature jeunesse à l’IRTS de Melun.
« Lire en chantant des albums de comptines », page 68.

Lecture à Central-Park… N-Y

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s